PRESENTATION DU SEMINAIRE AL FALAH 2016

ISLAM ET TERRORISME :

QUELLE COMPREHENSION POUR LA JEUNESSE MUSULMANE ?

Louange à Allah. Nous le louons, implorons Son secours, demandons Son pardon et nous repentons à Lui de nos péchés. Nous nous refugions auprès d’Allah contre le mal de nos âmes et nos mauvaises œuvres. Nous témoignons qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah qui est Seul et sans aucun associé et nous témoignons que Muhammad (Paix et Bénédiction d’Allah sur Lui) est Son serviteur et Messager.

I.  PRESENTATION DE LA JEMCI

Créée en 1997, la Jeunesse Musulmane en Côte d’Ivoire (JEMCI) fut jusqu’à avril 2013 une des onze structures spécialisées de l’Association des Musulmans Sunnites en Côte d’Ivoire (AMSCI)sous le nom de la Jeunesse de l’Association des Musulmans Sunnites en Côte d’Ivoire(J-AMSCI).Depuis avril 2013et l’organisation de son 1er congrès, la JEMCI est devenue une association à part entière déclarée au Ministère de l’Intérieur sous le N°1215/MEMIS/DGAT/DAG/SDVA depuis le 05/09/2013.

La JEMCI se veut un cadre de rencontres, de formations, d’échanges et de developpement de la jeunesse musulmane. Sa mission est de hisser la jeunesse musulmane à un niveau de developpement humain, materiel et spirituel à travers l’education, la formation et l’orientation. Elle œuvre aussi à la promotion des actions de paix, de cohésion sociale et à la création de relations de solidarité, de fraternité et d'unité entre tous les jeunes.

II.   CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Au cours de ces dix dernières années, le terrorisme au nom supposé de l’Islam s’est imposé parmi les préoccupations sécuritaires mondiales. Au niveau du continent, l’Afrique de l'Est continue d'en être gravement affectée par le fait de Shebaab (Mouvement des Jeunes Moudjahidin), qui est actif en Somalie, au Kenya et au Soudan. Au Nigeria, apparu en 2002, Boko Haram mène des attaques terroristes faites de pillages, de destruction de biens, d’enlèvements de civils et d’attentats à la bombe – souvent même dans les mosquées – qui s’étendent désormais au Niger, au Cameroun et au Tchad.

Par ailleurs, la chute du colonel Kadhafi en 2011, la dislocation de l’État libyen et le pillage de son important arsenal militaire ont accru les risques de contagion de la menace terroriste, en favorisant l’émergence d’un nombre important de groupes terroristes opérant sur toute la bande sahélo-saharienne. Ainsi, en Afrique de l’Ouest, Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), sa branche dissidente Harakat al Tawhid wal Jihad fi Gharb Ifriqiya (le Mouvement pour l'Unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest ; MUJAO) et son allié al-Mourabitoune (les Almoravides) de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, ont perpétré plusieurs attaques contre des civils en un peu plus d’un an à Bamako, à Ouagadougou puis à Grand Bassam.

Le mode opératoire est le même, la cible est un lieu emblématique, avec pour nombreuses victimes les expatriés et des locaux. Entre autres expressions arabes, le substantif « Allahou Akbar » est martelé par un jeune commando, qui généralement, à défaut de se faire exploser, est abattu dans une attaque, revendiquée quelques heures plus tard par un groupe qui s’identifie aux symboles de l’Islam.

Alors que l’islam condamne sans appel ces actes ignobles, cette arnaque peut avoir raison de la naïveté d’une jeunesse musulmane pas assez informée sur cette hérésie des temps modernes. Dans le contexte ivoirien actuel marqué par une embellie économique, de nombreuses opportunités s’ouvrent à la jeunesse ivoirienne pour une émergence de la société ivoirienne à l’horizon 2020 telle que souhaitée par le Président de la République. Il importe donc à la jeunesse musulmane de mieux appréhender les valeurs de paix et d’unité prônées par l’islam afin de participer activement à la préservation et à l’édification de la société dans toute sa diversité.

III.   OBJECTIFS DU SEMINAIRE

L’objectif général de ces assises est d’amener les jeunes musulmans à comprendre clairement que le terrorisme au nom de l’Islam est une hérésie.

Plus spécifiquement, ce séminaire vise à :

  • Expliquer aux jeunes musulmans pourquoi le terrorisme est abject et ne peut en aucun cas se revendiquer de l’Islam ;
  • Informer les participants sur les financements, les modes de recrutements, les modes opératoires et les zones d’influences des groupes terroristes ;
  • Créer un cadre de réflexion sur la question du terrorisme entre la communauté musulmane en Côte d’Ivoire et l’autorité en charge de la sécurité nationale ;
  • Rétablir dans leur essence les termes islamiques telles que le jihad et la charia;
  • Permettre, aux participants, une meilleure compréhension de l’Islam, religion de paix et de salut ;
  • Sensibiliser les jeunes musulmans à la recherche de la connaissance et au retour aux véritables sources de l’Islam ;
  • Renforcer les capacités des différents responsables de la JEMCI afin qu’ils relaient la formation dans leurs localités ;
  • Expliquer aux participants les enjeux et perspectives qui s’offrent à eux dans le contexte de l’émergence de la Côte d’Ivoire ;

IV.     RESULTATS ATTENDUS ET ACTIVITES

Les résultats attendus au terme de ce séminaire sont :

  • Les jeunes musulmans rejettent le terrorisme et sont sensibilisés à alerter les autorités publiques sur toute action s’y rapportant;
  • Les jeunes musulmans ont une définition correcte des mots Jihad et Charia;
  • Les participants sont sensibilisés sur la nécessité de rechercher la connaissance et de s’attacher aux valeurs de l’Islam authentique;
  • Les jeunes musulmans sont conscients de la nécessité de leur contribution à l’émergence de la Côte d’Ivoire;
  • Les capacités des responsables des structures de bases de la JEMCI sont renforcées et ils prennent consciences de leurs droits et devoirs;
  • Les participants sont sensibilisés à la nécessité de l’acceptation mutuelle et de la cohésion sociale, socle du développement économique de toute Nation.

V.        CIBLES

Les personnes conviées à ce séminaire, estimées à environ huit cent (800), sont principalement les membres des structures de base de la JEMCI, la jeunesse musulmane vivant en Côte d’Ivoire, la communauté nationale et internationale. Les participants devront être âgés de sept (07) au moins.

VI.     DEROULEMENT DU SEMINAIRE

 

VI.1. ACTIVITES

Les principales activités prévues au cours de ces assises sont des conférences, des cours en présentiel, des ateliers, des Forums, des colloques, des prêches, des tafsirs (exégèses), des parties sports, caravane de da’awa.

VI.2. THEMATIQUES

Le thème central sera déroulé selon trois grands axes regroupant chacun des sous-thèmes. Ce sont :

AXE 1 : Connaissance et compréhension du terrorisme et des groupements terroristes : origine, évolution, idéologie, filières, financement et connexions.

▪      Origine et évolution du terrorisme à revendication islamique ;

▪      Groupes terroristes : idéologie, filières et connexions ;

▪      Groupes terroristes : mode d’action, mode de financement et zones d’influences ;

▪      Sectes islamiques affiliées au terrorisme et à la subversion ;

▪      Explications de concepts : cellule dormante, radicalisation, etc.

Axe 2 : Notion de Jihad et de Charia en islam : explication et implications.

▪      Le Jihad : compréhension et conditions;

▪      Le Jihad et ses liens avec le Takfir (le fait d'excommunier un individu de l'islam);

▪      Le rigorisme en islam : explication et dangers;

▪      La coexistence entre l’Islam et les autres religions;

▪      La charia : explication et conditions d’application;

▪      La charia et la démocratie : convergence et opposition;

▪      La position de l’islam sur daesch et son projet de création d’un Etat islamique.

Axe 3 : Lutte contre le terrorisme : Contribution de la jeunesse musulmane face à la montée de la menace terroriste.

▪      Exégèses des versets coraniques et hadiths servant de prétexte aux terroristes (Tafsir);

▪      Echanges avec le Ministère de l’Intérieur et de la sécurité sur la menace terroriste en Afrique de l’Ouest et leur attente vis-vis de la communauté musulmane (atelier);

▪      Impact de la radicalisation sur le développement (conférence);

▪      Explications sur le salafisme et le wahabbisme (conférence);

▪      Prédication islamique et son impact sur la jeunesse musulmane (atelier réservé aux imams);

▪      Contribution de la jeunesse musulmane dans la prévention de la menace terroriste en Côte d’ivoire (forum).

 

VI.3. FRAIS DE PARTICIPATION

Les frais de participation au séminaire, qui se veut avant tout social, sont fixés à 6 000 FCFA pour les personnes de plus de 12 ans et à 5 000 FCFA pour les enfants dont l’âge est compris entre 07 et 12 ans.

VI.4. DUREE ET CALENDRIER DU SEMINAIRE

La durée du séminaire est de six (6) jours à compter du dimanche 31 juillet au samedi 06 Août 2016 à Yamoussoukro. Le tableau ci-dessous présente le programme général de la manifestation.

Heures

Dimanche

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

05h30

Accueil, Installation

PRIERE DE FADJR-SOUBH

05h45

Prêche

Tafsir

Prêche

Tafsir

Prêche

Prêche

06h30

PETIT DEJEUNER

08h00

Conférence

Cours

Cours

Cours

Cours

Tadjweed

10h15

Cours

Cours

Cours

Djoumat

Clôture

13h00

PRIERE DE ZOUHR

13h30

                                             DEJEUNER

14h00

               REPOS

Départ

15h45

PRIERE D’ASR

16h15

 

Cours

Cours

Forum

Cours

Colloque

18h15

PRIERE DE MAGHREEB

18h45

Lecture RI

Prêche

Prêche

Prêche

Prêche

Prêche

19h30

PRIERE D’ICHA

20h00

DINER

20h30

Prêche

Cours

Cours

Cours

Atelier

Cours

22h00

REPOS

Categories: 

Actualités JEMCI
Activité bureau executif
 

Localisation

CÔTE D'IVOIRE

Abidjan

Saint Michel, Boulevard Carde, Adjamé

 

Contact

Siège Social: Abidjan Adjamé Nord Est 13 BP 3130 ABIDJAN 13

Contact: Tél/Fax (00225) 20 37 70 12

Email: info@jemci.net

 

Newsletters

Abonnez-vous et obtenez les dernières mises à jour, nouvelles et plus...